• Bachot du dimanche :Lettre I

    C'est reparti!! Pour ce bachot du dimanche ,Anne Lise nous convie à nous pencher sur la lettre  I et à trouver 5 mots commençant par l' Initiale I dans chaque catégorie suivante:


    Prénom : Irma/Ivan/Inna/Iliona/Imbert


    Fleur       :Iris/Immortelle/Impatiences/Ixia Flexuosa/Ipomée


    Verbe      :Idéaliser/Intimider/Interdire/Ignorer/Ingénier


    Objet      :Icône/Ikebana/Immeuble/Ile flottante/Image


    Adjectif    :Idéal/Imberbe/Impatient/idyllique/Importante


    Métier      :Infirmière/Institutrice/Ingénieur/Illustrateur/Interprête


    Pays         :Ile Maurice/Inde/Islande/Iran/Indonésie


     

    puis faire un texte sur les grands mères dont c'est la Fête aujourd'hui.Moment un peu difficile car il me faut évoquer ma grand mère,disparue il y a 8 ans mais dont je n'ai pas encore fait complètement le deuil.


     

                                                  

     

                                                       

     

    Je me souviens..difficile exercice que celui là.Je me souviens d'abord d'un rire.Oui,d'un rire délicat comme des perles et qui vocalisait,cristallin. Bouche finement ourlée. Au dessus ,un nez assez proéminent ,legs de plusieurs générations, et un peu plus haut, un regard.Un regard, plutôt que des yeux, bleu scintillant.Bien sûr que ça existe puisque c'était celui de ma grand mère! Quand elle riait, son regard scintillait de mille lucioles.Il lui illuminait le visage,provoquant invariablement une bouffée de joie chez tous ceux qui étaient auprès d'elle.


    L'humour ne lui manquait pas,l'autodérision  non plus.Allez, ma mémoire, cherche encore ,ne fais pas l'Idiote.Ils sont là qui te lisent et veulent mieux la connaitre ,cette mémé qui a fait ton enfance.


    Elle aurait voulu s'appeler Irma ou encore Iliona ,mais son prénom était de son époque:Yvonne.


    Née trois ans avant la 1ère guerre Mondiale,elle a vu son papa partir...Elle en gardait encore le souvenir,elle, accrochée de toute la force de ses petites mains pour empêcher le départ...Il fut un des premiers à être déchiqueté par une bombe allemande ,sa femme ne reçut qu'une lettre de lui.



    18 ans:une photo la montre en robe de mariée,assise, avec mon(futur) grand père debout à ses côtés,des Iris en guise de bouquet.Pas de voyage de noces aux Iles Maurice.Pas asssez d'argent pour cela et l'idée ne leur est même sûrement pas venue.


    Un emploi dans une fabrique de parapluies qu'elle quitte quand ma maman vient au monde,6 ans plus tard.Femme à la maison sans envie de métier reconnu,infirmière (c'était pour les femmes perdues ) ou institutrice par exemple .Non. Maman au foyer.


    44 ans : veuve,elle fait des ménages chez des particuliers.


    50 ans : Grand -mère.De moi.


    Encore un effort ,concentre toi.Raconte encore ..


    Je l'avais appelée "ma mémé Tité".Pourquoi? Elle  habitait dans des Immeubles des Cités St Jean ,des HLM.Cités.."Tité" pour mon jeune cerveau.


    J'aime la tombée de la nuit car grâce à elle ce moment est empli de douceur.Alors que je ne savais pas encore lire,je lui apportais un livre et je la suppliais:"Alleeeez,s'il te plaiit ,lis moi une histoire" "ah non!! pas encore mon ami Futé" disait elle rieuse,d'une voix faussement mécontente...Je m'installais à coté d'elle ,tout contre, et elle racontait...Puis, doucement, elle me mettait la tête sur ses genoux où je m'endormais,apaisée.


    Plus tard,dès que le premier jour de vacances ,je faisais ma valise et hop! un coup de voiture et je m'installais chez elle.Rires et tendresse.Elle aimait me faire à manger et jamais un ragoût de mouton n'aura la saveur du sien.Les iles flottantes,les gâteaux de riz ,vous savez avec un peu de caramel sur le dessus ,personne ne réussira à les faire avec ce goût si particulier qui était sa "patte".


    Grâce à elle sans doute, les feux d'artifice sont restés magiques.Le soir du 14 Juillet ,elle s'habillait bien,se chaussait .Bruit des talons sur l'asphalte,de son trottinement encore dans mon souvenir.Et main dans la main,puis bras dessus bras dessous,nous "montions sur le champ",comprenez le champ de Mars,nom de la place principale de ma petite ville natale.


    Bruits de la fête foraine,senteurs des barbes à papa et quand la nuit se faisait sombre,le monde semblait ralentir,regroupé dans une attente commune que délivreraient les premiers pziiiiz ,piiiizzz et baaam!!

    Le nez en l'air,moi aggripée à son bras,nous regardions avec un émerveillement renouvelé chaque année ces jeux de lumière.Et puis ensuite nous redescendions rapidement en comparant, avec de la gaieté dans la voix et dans le coeur, celui qui venait de passer avec celui de l'année d'avant.


    Coquette elle était .Jusqu'au bout elle voulut s'occuper de ses cheveux qu'elle avait très beaux et fournis.Une masse grisonnante ,pas tout à fait blanche. Elle aimait aussi s'habiller et se chausser, se parfumer.


    Il y avait une complicité très grande entre nous qui faisait dire à ma mère: "Oh toi! Tu peux lui faire faire ce que tu veux! Dis lui d'aller ..chez le médecin par exemple,moi,elle ne m'écoutera pas." Et c'était vrai.


    Enorme geste d'amour vis à vis de ma mère: accepter, à 87 ans, de laisser toute sa vie,ses repères,ses amis derrière elle et de venir s'installer à Reims de façon à ce que ma mère ne doive pas attendre son décès pour me rejoindre.


    Jamais une plainte,jamais un regret du moins soupiré.Contente de tout,solitaire mais ne s'en plaignant pas.Le plus longtemps active jusqu'à ce que la vieillesse la rattrape et oblige ce petit bout de femme à rester de plus en plus dans son fauteuil.


    Elle allait avoir 93 ans le 11  Mars quand un 24 Janvier la Grande Faucheuse vint faire son sale boulot.


                                                                          

    « Mary Poppins: la comédie musicaleLe bachot du dimanche de ma fille »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Mars 2012 à 06:32
    Françoise la Vieille

    Un partage difficile, mais probablement salutaire . J'accueille ! Merci Christine .

    2
    Dimanche 4 Mars 2012 à 07:30
    Frieda

    Bonjour

    Un bel hommage rendu à une grand mère au beau destin

    Tes mots sont pleins d'amour et d'émotion

    Bisous pour un doux dimanche

    Frieda

    3
    Dimanche 4 Mars 2012 à 09:37
    Mango

    Quel bel hommage rendu à ta grand-mère qui me fait me rappeler la mienne, tellement aimée aussi et si proche encore. Difficile de maîtriser son émotion  en évoquant  ces personnes si chères. Tu y es très bien parvenue.  

    4
    Dimanche 4 Mars 2012 à 09:49
    clara65

    Bonjour,

    C'est un récit plein de tendresse et d'émotion !

    Exercice très réussi.

    Bon dimanche.

    5
    Dimanche 4 Mars 2012 à 10:26
    ZAZA

    Superbe, un beau défi pour une grand mère. Bravo. Bises et bon dimanche

    6
    Dimanche 4 Mars 2012 à 10:29
    Martine27

    Nos grands-mères se ressemblaient beaucoup. La mienne est née un peu avant la tienne et si elle a vu son père revenir de la guerre ça a été pour le perdre quelques mois après, il avait été gazé et ne s'en était pas remis. Je l'appelais "Mémé Bibi" parce qu'elle me demandait toujours de lui faire un bibi en arrivant pour bisou bien sûr, puis pour mon fils elle est devenue "Mémé du bord de l'eau" parce qu'elle habitait près de la mer. Elle est partie à 94 ans, un premier janvier ! Ton texte fait remonter plein de choses chez moi aussi.

    7
    Jj
    Dimanche 4 Mars 2012 à 13:02
    Jj

    j'ai toujours interrogé mes "vieux" (rien de péjoratif là dedans mais je fais rapprochement aux livres)..; ils étaient une véritable bibliothèque et égoïstement je voulais profiter de cette source inépuisable de savoir ! J'ai pu, de ce fait transmettre ce savoir sur les ancêtres en un petit livre de plusieurs époques...

    J'avance en âge aussi, je deviens le vieux, grand père déjà, je garde les souvenirs de ce que l'on m'a raconté en espérant qu'un jour, un des petits enfants s'en intérsse pour transmettre aussi !

    Bonne journée,

    Jj

    8
    Dimanche 4 Mars 2012 à 13:06
    cathycat

    Quel magnifique hommage à ta grand-mère, qui va bien au-dela du défi. Merci de l"avoir fait revivre pour nous. Gros bisous

    9
    Dimanche 4 Mars 2012 à 13:29
    Amaryllis

    Dans la vie chacun reçoit des cadeaux... toi ta grand mère..

    10
    Dimanche 4 Mars 2012 à 13:39
    Carole Chollet-Buiss

    Un bel hommage à ta grand-mère, femme courageuse.

    Il manque un i que je t'offre pour elle : le i de "inoubliable".

    Carole

    11
    Dimanche 4 Mars 2012 à 14:19
    escargotine

    très bel hommage à ta grand-mère - elles nous manquent vraiment - bisous fleuris - bon dimanche

    12
    Dimanche 4 Mars 2012 à 14:34
    zaza
    93 ans c'est un bel ans et sa vie a été bien rempli !!! De beaux souvenir d'elle, que tu évoques dans ce texte... Bon dimanche
    13
    Dimanche 4 Mars 2012 à 14:38
    margaux33

    très bien bises bon dimanche

    14
    Dimanche 4 Mars 2012 à 15:25
    Alhemax

    J'ai pris un vif plaisir à te lire. merci à toi et bon dimanche

    15
    Dimanche 4 Mars 2012 à 15:31
    LADY MARIANNE

    bravo car c'est du vécu encore plus difficile !
    tu as bien travaillé ! des mots rares ! super ce bel hommage à ta grand-mère-
    bisous !

    16
    Dimanche 4 Mars 2012 à 16:32
    cricket1513

    très émouvant et très intime partage. Une grande complicité entre vous deux. C'est d'autant plus difficile d'accepter la mort des personnes avec lesquelles on partage une complicité aussi intense qu'on la ressent entre vous deux.

    Un défi relevé haut la main. Et surtout un défi pour toi de nous en parler tant l'émotion se ressent.

    Amicalement,

    christelle.

    17
    Dimanche 4 Mars 2012 à 17:08
    mony77

    Tu avais sûrement envie et besoin de l'écrire ce merveilleux hommage à ta "mémé Tité" et comme l'occasion était à prendre, tu as eu raison de le faire, en plus tu nous a fais partager de splendides moments de complicité. Gros bisous à toi.

    18
    Dimanche 4 Mars 2012 à 17:11
    lianou

    trés joli texte pour le souvenir de ta grand mere  et découverte de ton blog .

    moi meme je suis grand -mère de deux garçons de 19  et 14 ans .

    ces photos  d'orchidées ont  été prise la semaine derniere a une exposition au palais de l'europe  a Menton  ou je suis allée une semaine pour la fete des citrons  magnifique expo  moi aussi j'adore  ces fleurs ,j'ai toujours un en fleur mais difficile a consever et a faire refleurir

    19
    Dimanche 4 Mars 2012 à 17:19
    fabymary POPPINS

    un bel hommage à ta gd mère qui a été une femme adorable, tu le dis et ça se ressent beaucoup d'amour je comprends qu'elle te manque tant, bisous

    20
    Dimanche 4 Mars 2012 à 18:20
    Abby

    Très beau texte émouvant et ton amour pour ta grabd mère se ressent.
    Gros bisous et bel hommage 

    21
    eva
    Dimanche 4 Mars 2012 à 21:43
    eva

    ce sont des souvenirs qui ne partiront pas

    bonne soirée

    22
    Lundi 5 Mars 2012 à 09:16
    Aude Terrienne

    pas facile de te laisser un message, je crois que ça vient de mon ordi.Bien aimé ta participation et celle de ta fille, vraiment un beau tandem. Bisous

    23
    Flo
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 10:47
    Flo

    Tu as fait un très joli texte... Tout plein d'émotions. 

    Bisous à ce soir !!

    24
    Agnès
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 10:47
    Agnès

    Un bel hommage beaucoup d'émotion, d'amour.

    Des souvenirs me reviennent.

    Bisou douce Pyrausta

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :