• Diplomatie

    Une fois n'est pas coutume je vais vous parler théâtre.Nous sommes allés samedi voir la pièce Diplomatie avec Niels Arestrup et André Dussolier.Deux monstres sacrés que nous aimons mais que nous n'avions jamais vus sur une scène de théâtre.

     

    Paris, le 25 août 1944. Les Alliés arrivent aux portes de la ville. Peu avant l'aube, Dietrich von Choltitz, gouverneur du Grand Paris, se prépare sur ordre d'Adolf Hitler à faire sauter la capitale. Sa rencontre avec Raoul Nordling, l'ambassadeur de Suède à Paris, a peut-être changé le cours de l'Histoire. La pièce imagine l'âpre négociation entre les deux hommes.

     

     

    Un duo époustouflant,heureusement ponctué de quelques petites phrases pleines d'ironie qui détendent un peu l'atmosphère,pour la plupart du temps de la bouche de l'élégant André Dussolier,très à l'aise dans le costume de l'ambassadeur de Suède.Un beau parleur,un homme qui s'adapte aux diverses situations et aux propos du gouverneur de Paris,tout en finesse et au final maitre d'un jeu qui fait échec et mat....De nombreux questionnements d'ailleurs en découlent mais je ne veux pas les révéler ici au cas où vous vous voudriez aller voir la pièce.

    L'ironie qui se dégage des paroles de l'ambassadeur de Suède peut parfois déranger au sujet d'un sujet grave.J'ai tenté de réfléchir (c'est dur je sais ) et je vois éventuellement deux possibilités de raison à cela.La 1ere est tout bêtement historique.Le "vrai" ambassadeur de Suède,Français par sa mère, était réputé pour son humour.A propos de cette rencontre qui nous a laissé notre capitale intacte ,il aurait dit:"Après avoir conféré avec le commandant allemand ,je l'invitai à déjeuner.On but du Bourgogne.A la première bouteille ,il commençait à réfléchir.A la seconde ,il mollissait.A la troisième, il capitulait."

    Et puis, seconde raison peut être,il tente de faire revenir l'homme dissimulé sous l'uniforme rigide Allemand.Il lui évoque ,par exemple,un Paris qui n'existerait plus si un jour,quelques 5 ans plus tard après la guerre (et la défaite allemande qui pointe le bout de son nez ,le Général Leclerc étant aux portes de Paris....prends ça au passage...) alors que c'est un Paris qu'il aime ,même s'il s'en défend.

    Et peut être est ce toute cette pression diplomatique en finesse et cette ironie désarçonnante qui finit par faire craquer le général Von Scholtitz,vétéran de la 1ère guerre mondiale et fidèle à Hitler ,malgré quelques propos qui laissent entendre qu'il a (enfin?) perçu le véritable fond du maitre de l'Allemagne.(Je ne peux m'empêcher de penser ("encore"!! me direz vous... )à la réaction de Javert dans les Misérables quand il s'aperçoit qu'il a mis toute sa vie au service d'une cause à laquelle il croyait fermement et qu'en fait il s'est trompé).Et tout d'un coup il révèle à l'ambassadeur de Suède la vraie raison de son obéissance à Hitler concernant la destruction de Paris.Raison qui soulève un vrai cas de conscience mais que je ne vous dirai pas,espérant vous inciter à voir la pièce soit au théâtre ou en DVD si un jour elle est éditée.

    Alors Von Choltitz alias Niels Arestrup?Nous avons là un homme inflexible,à l'accent allemand,secoué de tics,toussant (il est asthmatique) ,à la voix grondant,dure (mais cassée....Volontairement ou fatigue?? ).Contrastes de deux personnalités, l'anguille et le taureau.Un homme qui s'est forgé une carapace au fil du temps mais qui a une très grande faiblesse découverte par Hitler.Découverte progressivement par Raoul Nordling au fil des échanges et de l'observation.Découverte dont il va jouer finement.

    Duel magistral qui nécessiterait peut être d'y retourner pour mieux apprécier le jeu.

    Une chose est certaine.Le livret du spectacle est en vente ...Il est, je crois, indispensable de l'acheter car outre les éclaircissements historiques qu'on peut y trouver il y a le texte dans son entier avec des photos qui mettent l'accent sur certains details d'accessoires importants  qu'on peut ne pas bien voir si on est un peu loin de la scène.Le texte est à relire..On y retrouve les intonations de ces deux acteurs magistraux mais aussi on peut prendre le temps de voir toute la progression dramatique ,réfléchir au sens des mots ,tout ce qu'on ne perçoit que dans son ensemble,pris que l'on est par l'atmosphère tendue entre les deux hommes.

    Au final une magnifique pièce de théatre ,deux acteurs éblouissants,un theme qui soulève encore maintenant des questionnements (en réalité nous ne savons pas ce qui a décidé Von Choltitz à ne pas détruire Paris.) et qui nous conforte, si nous ne le savions pas,dans l'idée que la guerre est la pire des choses qui soit,qu'elle transforme des individus en robots mais qu'elle peut aussi révéler certains et en faire des Justes....Finalement une belle leçon d'humanité? 

     

     

    « Un gamin de ParisBarbelivien:Jean de France »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 6 Octobre 2011 à 20:13
    Sandrine(SD49)

    J'ai vu la semaine dernière Niels Arestrup dans le film Tu seras mon fils, il joue vraiment très bien. J'aime aussi beaucoup André Dussolier.

    2
    Jeudi 6 Octobre 2011 à 20:18
    trublion

    il faut du talent pour qu' on trouve plaisir à regarder  un duo !

    et je me dis que les raisons qui motivent les hommes, sont souvent cachées

     bonne soirée

    3
    Jeudi 6 Octobre 2011 à 23:19
    pichenette

    Ben dis donc! Moi qui adore le théâtre, voilà que tu m'appâtes, me tente, me séduit. Je vais surveiller s'ils passent dans ma région. Bravo pour ce beau résumé!

    4
    Jeudi 6 Octobre 2011 à 23:20
    pichenette

    Je corrige:

    Ben dis donc! Moi qui adore le théâtre, voilà que tu m'appâtes, me tentes, me séduis. Je vais surveiller s'ils passent dans ma région. Bravo pour ce beau résumé!

    5
    Vendredi 7 Octobre 2011 à 10:33
    virjaja

    j'aime beaucoup Dussolier. gros bisous. cathy

    6
    Vendredi 7 Octobre 2011 à 19:08
    Evelyne

    J'aime également ces deux grands acteurs. Je pense que ça devait être prenant jusqu'à l'oppression et les pointes d'ironie devaient relancer le souffle dans l'enceinte théâtrale ! Biz.

    7
    Vendredi 7 Octobre 2011 à 20:05
    pichenette

    Tout le monde n'a pas un intérêt tout à fait spécial d'aller à Paris.......

    8
    Samedi 8 Octobre 2011 à 18:37
    pichenette

    Je m'incline! Raison plus que motivante!!!

    9
    Dimanche 9 Octobre 2011 à 09:01
    La Fée Coupaille

    Coucou Pyrausta, j'ai vu Dussolier dans "Les rois du sport". C'était formidable.

    Amitiés

    10
    Agnès
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 10:47
    Agnès

    J'adore Dussolier. Arestrup me glace toujours mais c'est un bon acteur.

    Dommage que la pièce ne passe pas en province mais c'est l'occasion de monter à Paris quoi que faut il une occasion????

     

    11
    Agnès
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 10:47
    Agnès

    Eh non!! pas possible nous ne serons pas seul, c'est pour accompagner les enfants lors de  l'enregistrement d'une émission télé, je passerais peut être à la petite lucarne star d'un instant la gloire tout ce que j'aime Mais que ne fait on pas pour les enfants... 

    12
    Agnès
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 10:47
    Agnès

    Qui veut prendre sa place un titre dans ce genre , je ne connais pas l'émission c'est un jeu, je vais essayer de regarder 1 fois pour savoir de quoi ça retourne. Je te ferais savoir le jour de diffusion.

    13
    Agnès
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 10:47
    Agnès

    Le gendre de John participe et nous accompagnons dans le public sa fille

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :