• **Expiation** de P.Mac DONALD

    Injustement accusée du meurtre de son amant, Maggie sort de prison après douze années de souffrances, bien décidée à refaire sa vie, dans la petite ville de Nouvelle-Angleterre où elle a trouvé un emploi de journaliste.Mais si un amour naissant lui rend l'espoir, elle doit bientôt affronter l'hostilité des habitants, la suspicion de ses collègues et, surtout, les agissements d'un ennemi secret, qui semble tout connaître de son passé et la poursuivre d'une haine inexpiable...

     

    Ayant lu quelques Patricia Mac Donald dont assez récemment une mère sous influence ,je me suis plongée dnas cet "expiation" ,sachant à l'avance que je passerais un bon moment mais sans les palpitations et les émotions que procurent un Franck Thilliez ou un Maxime Chattam pour parler Français ou alors un Chris Mooney ,un James Patterson ou encore un Cody Mc Fadyen et bien d'autres ...

    Effectivement, roman policier bien construit,suspense ménagé habilement ...

    Tout commence par quelques pages sur une très jeune femme emprisonnée pour le meurtre de son amant ,emprisonnée à tort (selon elle)  mais condamnée à 12 ans de réclusion.Quelques incohérances lors de la description du meutre,bémol sur la qualité réelle de l'écrivain...Mais on ne peut pas etre parfait,n'est ce pas? 


    12 ans plus tard,on la retrouve en route pour obtenir un poste de journaliste sur une ile dans le journal d'un homme qui ,régulièrement ,a entretenu avec elle une correspondance pendant sa détention et qui veut lui redonner une chance lors de sa libération.

    Nouvelle vie au milieu de nulle part avec l'ambiance particulière des iles dont les habitants voient d'un mauvais oeil l'arrivée de cette étrangère dont on ne sait rien.

    Au sein du journal seul le rédacteur en chef lui apporte son soutien (et plus si affinités) ,les deux autres employées étant méfiantes pour diverses raisons.

    Tout doucement de minuscules grains de sable enrayent la machine...Le patron du journal est parti en vacances,pas moyen de le joindre.Des objets sont déplacés dans la maison de Maggie.Elle même,maladroite dans ses relations avec les autres, accumule des erreurs et tout contribue à faire monter la tension...Petit à petit les faits s'aggravent jusqu'à la disparition supposée en mer du rédacteur en chef,Jess,dont Maggie est finalement tombée amoureuse au grand désarroi d'Evy,jeune fille travaillant au journal,elle même attirée par Jess et s'occupant de sa grand mère infirme.

    Mais Maggie est elle là vraiment sur invitation du directeur du journal? N'est ce pas plutot unn piège machiavélique? Et si oui..qui et pourquoi?

    Toute la fin du livre monte crescendo et une véritable tension s'installe chez le lecteur se demandant comment tout cela peut bien finir....

    Fin haletante donc même si elle est un tantinet tirée par les cheveux...

    Bon moment de lecture ,les pages sont tournées rapidement pour pouvoir parvenir à la conclusion.


    Extraits

     

    Inexplicablement les choses avaient mal tourné presque tout de suite.Grace, la plus âgée des deux femmes,contestait déjà sa venue.Elle lui donnerait  sûrement du fil à retordre.Pourquoi Mr Emmett ne les avait il pas prévenus de son arrivée? Elle lui avait demandé de garder le secret sur son passé ,mais elle ne s'attendait pas à se retrouver dans une situation aussi délicate.

     

    Sous l'epais branchage d'un sapin,juste à la limite de la bande éclairée de gazon,une paire d'yeux suivait Maggie de pièce en pièce.Leur regard ne cillait pas .On eut dit que ces yeux pouvaient voir à travers les murs mêmes,transperçant poutres et bardeaux de leur farouche intensité.(....) .Le seul autre bruit,rendu pratiquement inaudible par les rafales de vent,était le grincement constant,ininterrompu,de ses dents.



     

    La fin du "suspense" (cf l'article sur "une mère sous influence")....vendredi sans doute...

    « **Une mère sous influence** Patricia Mac Donald**Disparues** de Chris MOONEY »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 16 Février 2011 à 11:10
    florel

    Merci de ton passage sur mon blog, hélas pour moi comme pour des tas de gens que je connais, Freud ne vaut rien et si les psychiatres et compagnies se sont remis en question c'est pas franchement grâce à lui, mais à cause d'autre chose comme l'évolution de la mentalité par exemple... Freud a fait une science de sa philosophie donc pour moi ce n'est pas une science et comme toute philosophie elle raconte les rêves, les délires d'une même personne. Après si sa philo aide tant mieux, mais là dessus j'ai des gros doutes même les pros ont des doutes d'ailleurs et les psychanalystes sont d'après un rapport officiel bon dernier. Bref je veux pas faire polémique, ton com me fait réagir et je t'expose un peu plus mon point de vu. Chose que je n'ai pas vraiment fait dans l'article, donc voilà. En clair et pour faire court je n'hadère pas à sa science qui n'en est pas une et au personnage. Y'a bien plus sérieux et sensé que lui. Après c'est mon avis.

    Sinon j'avais pas aimé ce titre de Patricia MacDonal il m'avait déçu mais déçu terrible ! Mon seul préféré, bien que je les ai pas tous lu, est J'ai épousé un inconnu.

    Bizzzzzzzzzzzzzzzzz et bonne lecture.

    2
    Mercredi 16 Février 2011 à 18:20
    pichenette

    Accusée d'avoir préparé de bons petits plats pour son amant, Meggie sort de sa cuisine après 12 minutes de vaisselle et rangements divers, bien décidée à recommencer bientôt lors de leurs prochaines vacances en Nouvelle Angleterre. Mais si ce bel amour la rend heureuse, elle doit bientôt affronter l'épineuse question de la valise, le problème lancinant de qui paye quoi et surtout les agissements de son ex qui semble s'accrocher et la poursuit de messages incessants....

    3
    Mercredi 16 Février 2011 à 22:57
    pichenette

    Ben oui, je voulais reprendre le résumé de ton bouquin sans cadavres mais avec le quotidien! C'est moins passionnant, n'est-ce pas? J'essaie tout pour te sortir des polars mais je m'épuise... tu m'auras! Argh!

    4
    Vendredi 18 Février 2011 à 20:43
    Philippe D

    Aucun problème avec cette auteure. J'ai aimé tous ses bouquins!

    5
    Lou
    Dimanche 20 Février 2011 à 15:30
    Lou

    Je crois que je l'avais bien aimé mais je ne m'en souviens pas du tout. J'aimais beaucoup Mary Higgins Clarke et Patricia Mac Donald au collège, mais je crois que je n'ai pas lu ces deux auteurs depuis, et ça commence à faire quelques années maintenant :) Peut-être que je les sortirai à l'occasion de ma bibliothèque, j'en garde un bon souvenir !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :