• **L'homme aux cercles bleus** de Fred Vargas

    Rapatrié de mon ancien blog.Si vous voulez connaitre un peu plus mes lectures anciennes retrouvez moi sur Babelio avec un petit clic sur le widget à gauche.J'y ai tout transféré.


    Image Hosted by ImageShack.us" Victor, mauvais sort, que fais-tu dehors ? " Depuis quatre mois, cette phrase accompagne des cercles bleus qui surgissent la nuit, tracés à la craie sur les trottoirs de Paris. Au centre de ces cercles, prisonniers, un débris, un déchet, un objet perdu : trombone, bougie, pince à épiler, patte de pigeon... Le phénomène fait les délices des journalistes et de quelques psychiatres qui théorisent un maniaque, un joueur. Le commissaire Adamsberg, lui, ne rit pas. Ces cercles et leur contenu hétéroclite sont de, mauvais augure. Il le sait, il le sent : bientôt, de l'anodin saugrenu on passera au tragique. Il n'a pas tort. Un matin, c'est le cadavre d'une femme égorgée que l'on trouve au milieu d'un de ces cercles bleus.

    Première apparition du commissaire Adamsberg ,mise en place des personnages de l'équipe qui progressivement fera bloc autour de lui ,loufoques,maltraités par la vie pour certains...C'est le début d'une série qui va nous "envouter" progressivement au fur et à mesure des opus.
    A priori rien ne prouve que ces cercles bleus soient synonymes d'actes de violence mais le 6 ème sens (à moins que ce ne soit le 7ème ) pousse notre commissaire à s'y intéresser de tres pres...Et à juste titre...
    Parallèlement une océanographe de renom le contacte ,à priori pour lui parler de cet homme aux cercles à moins qu'elle n'ait un autre motif...
    Bref,tout s'imbrique au fur et à mesure et j'avoue que ce côté "bizarroide" des personnages apporte une touche d'humour qui ,sans elle,donnerait à ces romans un côté trop sombre.

    Le seul "petit" hic c'est la fin peut être un peu trop tirée par les cheveux,irréaliste.Mais on lui pardonne....à la limite ça va avec le côté tordu de l'histoire.....Ce ne serait pas du Vargas quoi!!!!

    « **Travail soigné** de Pierre LEMAITRE**Mademoiselle Chambon** de Eric HOLDER »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 6 Mars 2011 à 20:19
    pichenette

    Ces cercles sinueux circonscrivent une tortuosité excentrique!

    2
    Dimanche 6 Mars 2011 à 20:39
    JACQUELINE/Mina

    Ah celui ci ....je le connais!! COmme je connais tous (ou presque..) les bouquins de cette dame qui est géniale!!!

    Bisous romains du soir!

    3
    Dimanche 6 Mars 2011 à 21:47
    canelle56

    J'ai decouvert Vargas il y a peu de temps , et ma foi j'aime bien ....bises à toi

    4
    Lundi 7 Mars 2011 à 15:16
    Miss Alfie

    C'est le seul Vargas que j'ai lu, n'ayant que moyennement accroché à au personnage du commissaire et à l'intrigue.

    5
    Lundi 7 Mars 2011 à 17:19
    zazimuth

    Celui-là je l'ai lu !

    6
    Mardi 8 Mars 2011 à 15:18
    Le Papou

    Je ne suis pas un fan de Fred, ce qui désole profondément l'Héritière et ses copines.

    Pourquoi ? Peut-être suis-je jaloux du commissaire ''machin' ? C'est ce que j'ai écrit dans mon blog pour ce même roman.

    7
    Mardi 8 Mars 2011 à 20:55
    Philippe D

    Je n'ai pas beaucoup lu de Vargas. Celui-ci, je l'ai lu, il n'y a pas si longtemps. Mon avis est mitigé. Un peu loufoque quand même.

    8
    Mardi 8 Mars 2011 à 21:25
    Le Papou

    Tu peux trouver ma chronique sur ce livre avec ce lien

    http://papoustory.over-blog.com/article-l-homme-aux-cercles-bleus-de-fred-vargas-55433053.html

     

    A bientôt

     

    Le Papou

     

     

    9
    Dimanche 13 Mars 2011 à 11:37
    Alex-Mot-à-Mots

    Pas un de mes préféré de Vargas. Sans doute à cause de la fin.

    10
    Agnès
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 10:49
    Agnès

    Vargas j'aime, j'adore Adamsberg ce flic singulier, j'adore cet univers, je suis FAN

    bon je pense que tu as compris que j'aime..... je n'en fais pas de trop????

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :