• **L'oeil postiche de la statue Kongo** de Anne Christine TINEL

     Pour multiples raisons je ne pouvais plus mettre un mot derriere l'autre pour vous chroniquer mes lectures et pourtant il y en a eu!! 

    Afin de me forcer à recommencer ,peut être me prouver que j'en étais encore capable,même si ce n'est pas du meilleur style ,je me suis engagée auprès de LIBFLY  qui organise une opération "2 éditeurs se livrent spécial Maghreb" à lire un roman et à le chroniquer avant le 15 de ce mois...Pas spécialement en avance mais pas en retard...

    Mon choix s'est porté sur un ...roman policier  édité par les éditions Elyzad,nées en 2005 à Tunis ,spécialisées dans l'édition de livres ,de romans ,d'essais etc...de langue francophone du Maghreb . Tout d'abord je dis un mot sur l'aspect du livre avant de parler du contenu.

    C'est avec un très grand soin que ce roman a été fabriqué,jolie couverture épaisse qui donne beaucoup de plaisir rien qu'au niveau du contact physique.(Et v'lan pour les e book....) 

    Et maintenant le roman.J'avoue que lorsque je l'ai reçu,je l'ai ouvert,lu quelques lignes ...et refermé.Pour lire d'autres policiers plus conventionnels...Et puis il m'a bien fallu me replonger dedans afin de respecter mes engagements.

    Et heureusement!!! Dans ce livre, une histoire policière mais s'il y a bien un cadavre et une suspecte ,il n'y a pas l'ombre d'un policier.Non.Anne Cabane est une enquêtrice de personnalité pour la justice ,elle est là pour dresser un portrait psychologique des personnes écrouées et de leur entourage ,pas forcément pour  prouver si les personnes sont coupables ou non.

    Alors la suspecte ,Lucie Clos (rien que ce nom ,pas choisi au hasard) soupçonnée d'avoir tué Emna B, la femme de son ex mari,Martin.Malgré des visites répétées ,Anne Cabane ne parvient pas à savoir si elle coupable,le motif, non révélé.Lucie s'enferme et ne veut aucune assistance juridique.Pourquoi? Qui est ce Martin qui la trouble ,elle femme enceinte et heureuse avec son compagnon? Qui etait Emna,la noyée de la Saône dont on cherche à savoir si c'est un meurtre ou autre chose? 

    Parce que, et c'est là qu'en partie réside l'originalité du roman ,parallèlement à son enquête,Anne Cabane nous emmène avec elle dans une autre enquête ,celle sur ses origines qui ,pour elle, devient urgente vu qu'elle va mettre au monde un enfant ,enquête déclenchée par la mort de sa grand mère.

    Anne Christine Tinel a un style tres particulier et c'est cela qui m'avait rebutée au départ.Pourtant j'aime le non conventionnel mais sans doute alléchée par le mot "policier" je m'attendais à autre chose.

    Ce n'est qu'à la page 79 que j'ai décidé de lâcher prise et de me laisser aller à cette manière d'être dans la tête d' Anne Cabane ,comme dans un journal intime ,où les réflexions ,les démarches pour l'enquête se mêlent étroitement à sa vie personnelle,aux découvertes qu'elle fait en trouvant des objets,des papiers ayant appartenu à sa grand mère ,tout ce qu'elle considère comme un legs de cette dernière pour aider à comprendre au delà de la mort,les origines de sa fille ,Odette ,et par conséquent de sa petite fille.Secrets de famille..Echo...

    Phrases très courtes ,sèches même,parfois sans sujet,comme des mots qu'on écrit à la va vite sur un papier,dans un journal ,avec une typographie destabilisante mais finalement empreinte de poésie,et puis soudain,sans réelle transition ,des phrases qui retrouvent une ligne musicale non discordante,quand il s'agit de parler de l'enquête.

    Pourquoi faire allusion à une statue Kongo vue pendant l'exposition au Musée du Quai Branly consacrée aux Dogon?   Vous le saurez en lisant ce livre que j'ai bien du mal à qualifier de "policier" ,vous y trouverez même des extraits du catalogue édité à cette occasion qui expliquent ce que représentent les objets pour ce peuple et peut être regretterez vous alors ,comme moi, de ne pas être allés découvrir cette civilisation.

    Livre qui laisse une belle part aux sensations ,quand elle parle des vieux objets hétéroclites qui encombrent son bureau,ceux de sa grand mère,des odeurs qui semblent monter du papier quand elle cuisine...

    Tout tourne autour de l'enfantement,de la maternité,de la place aussi de la conception chez les Maghrebins .Reflexions..

    Roman tendu où le suspense pour les 2 enquêtes est bien mené,tiré comme un fil ,vous finissez par plonger dedans et vouloir aller au bout  et savoir.Si votre curiosité est satisfaite pour l'une l'autre vous laisse un peu perplexe.Chouette!!! Ce n'est pas si souvent! Enfin un livre qui ne se livre pas entièrement mais laisse place aux supputations!

    Ce roman est une excellente découverte de cet auteur qui a passé 7 ans en Tunisie après avoir vécu une enfance en Algérie. Si vous voulez en savoir un peu plus sur cette auteure je vous convie à vous rendre LA .

    « Choeur....La ou les chansons du renouveau »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 10 Janvier 2012 à 10:45
    gridou

    et bonne année  !!! bizzz

    2
    Mardi 10 Janvier 2012 à 11:39
    gridou

    Le thème ne m attire pas plus que ça...

    3
    Mardi 10 Janvier 2012 à 12:34
    ù=canelle56

    Different ..mais peut être à lire finalement

    Bises à toi

    4
    Mardi 10 Janvier 2012 à 13:19
    Richard

    Quel retour !!!

    Une excellente chronique qui m'a mis l'eau à la bouche !!

    Merci Pyrausta, je pars à la recherche de ce roman.

    Bisous et amitiés

    5
    Mardi 10 Janvier 2012 à 14:27
    Le Papou

    Bonjour enneigé au petit lépidoptère champenois.

    Je note ce livre et comme je suis toujours aussi paresseux je n'ai pas cherché dans ton blog si tu avais lu un petit livre policier qui se passe au pays des dogons.

    http://papoustory.over-blog.com/article-l-empreinte-du-renard-de-moussa-konate-76086121.html

    À bientôt

    Le Papou

    6
    Mardi 10 Janvier 2012 à 14:56
    Alex-Mot-à-Mots

    Pas tentée par cette proposition de Libfly, j'ai passé mon tour.

    7
    Mardi 10 Janvier 2012 à 17:24
    Pichenette

    Aucun polar pour moi en ce moment, trop à lire avec le prix des Ecrivains , vote en mars! Et puis, je fais des cauchemars, brrr!

    8
    Yv
    Mardi 10 Janvier 2012 à 18:39
    Yv

    Je l'ai lu à sa sortie et ce fut un emballement de ma part, j'en parlais partout : un livre qui m'a fait un effet très fort.

    9
    Mardi 10 Janvier 2012 à 21:32
    Evelyne

    Coucou Pyrausta, c'est bien déjà si tu arrives à lire beaucoup. Personnellement je préfère les livres d'introspection aux policiers. Peut-être qu'il me plairait mais j'ai une pile à descendre et je ne lis pas beaucoup en ce moment. Je ne vois pas le rapport entre le titre et la couverture mais c'est un détail... bisous Pyrausta, bonne soirée.

    10
    Mardi 10 Janvier 2012 à 22:31
    Henri Desterbecq

    En général, je ne lis pas les bibliographies. Sauf s'il s'agit d'auteurs que je connais et aime. Ceci dit, tu analyses avec talent. Moi aussi, il m'arrive souvent d'entrer dans le sujet après être assez loin dans la lecture. 

                  A bientôt. Amicalement. dinosaure80.

    11
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 10:43
    Asphodèle

    je suis ravie de lire à nouveau une chronique littéraire sur ton blog et quel billet ! Tu n'as pas perdu la main, tu me donnes même envie ! Bon j'ai des lectures en retard mais je le note au cas où il croiserait ma route !^^

    12
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 23:47
    jardin zen

    toujours aussi douée pour nous mettre en appétit ..je ne sais quand je viendrais à le lire ,mais je saurai comment me laisser faire par ce livre
    bizzzennnnn

    13
    Agnès
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 10:47
    Agnès

    Heureuse de te retrouver dans ma rubrique préférée, un réel bonheur de te lire. Je suis tentée par cette lecture.

    Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :