• Les cloches de La Brésilienne

                                                                 

     Voici un des livres achetés au Salon du livre. Découverte de cette maison d'édition Vents d'ailleurs dont un des membres m'a dit d'un ton résigné que leurs livres étaient en librairie ...mais parfois vers les guides touristiques....

    Découverte aussi de cet auteur Haïtien Gary Victor né à Port au Prince.

     

    Polar mais oui même si au départ l'enquête que doit mener l'inspecteur Dieuswalwe (Dieu soit loué)  Azemar semble prêter à sourire...Les cloches de la petite ville La Bresilienne ne sonnent plus...Plus aucun son ,elles sont muettes.Etrange cas à résoudre donné à cet inspecteur saoûl du matin au soir,épave aux yeux protégés de lunettes noires (il y a une raison que je vous laisserai découvrir) mais un homme intègre,qui jamais n'a accepté de pots de vin ou d'arrangements avec sa conscience,différent en cela de certains collègues.

    Il arrive, pas très motivé certes ,mais décidé à faire toute la lumière.Belle intention mais qui se révélera très vite plutôt dangereuse.En effet c'est dans une véritable querelle de clochers qu'il va débarquer!! Le maire et le député sont en plein règlement de comptes ,le curé Breton est habillé d'une soutane mais n'hésite pas à avoir un Beretta caché dessous, obsédé par un lourd secret qui l'a rendu insomniaque.

    Il y a aussi le fou se faisant appeler Al Quaida mais est il aussi fou qu'on veut bien le dire ou a t il des renseignements importants qui pourraient peut être rendre le son aux cloches? Et puis il y a la belle Mereya qui apporte toute la sensualité et l'érotisme de Haiti,la putain au coeur tendre mais qui défend ses intérêts, qui rend fous tous les males de la ville et notre inspectuer n'echappera pas à la règle..

    Rites vaudous et légendes font partie du tableau.Vous oscillez en permanence entre esprit cartésien et mythologie ...

    Au final ne serait ce pas une petite fille qui porte une calebasse autour du cou précieusement qui aurait la clé de l'énigme ,victime malgré elle ...? 

    Critique de la société Haitienne ,Gary Victor nous entraine avec lui sur son île avec ses parfums,sa beauté,ses mystères,ses coutumes mais aussi ses blessures dues à l'évangélisation forcée,à sa grande misère cachée sous un flot d'alcool,sa violence,ses représentants de la loi ripoux.

    Une belle découverte.

    Extraits

    Au petit matin ,l'ortolan n 'avait jamais le temps de déployer son chant.Cela plongeait la fillette,chaque fois,dans un état entre léthargie et colère.Ce n'était pas que l'oiseau cessait de chanter ou que,brusquement,il se perdait dans ses trilles en une série de fausses notes disgracieuses.C'était que les cloches de l'église,toujours au même moment,se mettaient à carillonner.Leurs sons clairs,jouant de l'aigu jusqu'au grave,prenaient d'autorité possession des lieux.Toutes les rumeurs de l'aube,depuis les derniers coassements des crapauds,les stridulations des criquets,en passant par le chuchotement rageur de la rivière dans sa chute dans les terres chaudes du bas,le bruissement des arbres accueillant la brise du matin,jusqu'au frou-frou des nuées d'oiseaux- mouches butinant dans les diamants de rosée habillant l'herbe ,cessaient,effacées,chassées par le vacarme ordonné des cloches.

                                                     ----------------------------------------------------

    Elles (les cloches)  avaient ete fabriquées en Italie,à Naples. L'inspecteur avec le chanselier frappa les cloches.Le choc ne produisit aucun son.De sa main, il saisit le gong et le projeta contre la paroi.Rien.C'était en vérité curieux.Pas le son le plus ténu.

     

                                                     ------------------------------------------------------

    C'était jour de marché.Les paysannes de tous les environs s'étaient donné rendez vous au bourg pour y vendre leurs produits.Jusqu'au fin fond d'Haïti ,les déchets de la société de consommation nord -américaine rivalisaient avec les produits agricoles locaux.Des gens se massaient devant des piles de vêtements et de souliers usagés provenant de Miami. On marchandait ici avec fureur ,les injures fusant ici et là (...) Beaucoup de fruits et légumes resteraient à pourrir faute d'acheteurs et on comprenait facilement la hargne des paysannes. 

     

     

     


    Un autre roman de cet écrivain est sur ma table de salon,mais ce n'est pas un

    polar   A suivre....

    « ProcrastinerNouvelles de Flocon »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 13 Octobre 2011 à 14:37
    chevrette13

    depuis que je tiens le blog je lis moins, heureusement que je me rattrape en voyage !! je suppose que tu connais B.Werber, j'ai adoré ces fourmis... bisous

    2
    Jeudi 13 Octobre 2011 à 14:40
    Evelyne

    Ton résumé est fort sympathique et le titre du livre que tu as mis en bas m'attire. Je navigue à l'instinct !

    Bonne après-midi et gros bisous.

    3
    cat
    Jeudi 13 Octobre 2011 à 15:17
    cat

    je découvre grâce à ta visite très attentionnée et enthousiaste ton blog ...J'avoue que la lecture reste un moment de détente rare ...que je m'octroye essentiellement pendant les vacances ...je resterais frustrée de ne pouvoir terminer !! alors les polars , les romans ..j'aime ...mais j'avoue humblement que ce n'est pas mon domaine !! là où toi tu excelles semble-t-il !!

    Alors merci de nous faire un résumé de ce que tu lis et découvres avec passion : c'est un très beau partage !!

    Bonne continuation

    Belle journée

     

    4
    Jeudi 13 Octobre 2011 à 17:02
    Léa487

    Bonjour Pyrostha, je dois avouer que je n'ai pas le temps de lire, surtout depuis que j'ai le blog et que je fais des photos. Le soir quand je vais me coucher, je lis trois lignes et je m'endors. Plus de soleil, nuages et vent, le froid arrive. Bonne fin de jour,ée et gros bisous

    5
    Jeudi 13 Octobre 2011 à 18:33
    bébert

    Bonsoir , merci de ta visite , moi je ne suis pas très livres !  , ma femme oui  merci  bonne soirée  A+

    6
    Jeudi 13 Octobre 2011 à 19:55
    Silenne

    Bonsoir Pyrausta

    Merci pour ta visite sur mon blog.

    Bravo tu fais du bon travail en résumant tous ces livres.

    J'avoue qu'à part la littérature chrétienne,

    la lecture ne m'intéresse plus vraiment.

    Je préfère les promenades dans la nature et la photo 

    Passe une bonne soirée.

    Amitiés du Canada !

     

    SILENNE

     

    7
    Jeudi 13 Octobre 2011 à 21:40
    Pictorus

    J'ai lu il y a quelques temps de cet auteur "à l'angle des rues". J'aime bien ces romans "tropicalistes" - c'est pas tout à fait le terme;genre Jorge Amado au Brésil, ou Gabriel Garcia Marques!

    Bonne soirée.

    Pascal

    8
    Vendredi 14 Octobre 2011 à 09:32
    Le Papou

    Bonjour,

    J'ai noté celui-là pour mon petit challenge ''Perso'' des policiers du monde.

    Merci

     

    Le Papou

    9
    Vendredi 14 Octobre 2011 à 10:05
    Frieda

    Bonjour

    Tu donnes envie de découvrir ces livres

    Bon vendredi

    Frieda

    10
    Vendredi 14 Octobre 2011 à 11:07
    mathieu marie

    Bonjour, je pense que nous allons bien nous entendre, les livres et moi , c'est une grande hiistoire d'amour  bisous MTH

    11
    Vendredi 14 Octobre 2011 à 13:19
    bricabrocamoi

    Merci de me raconter ... 

    Bonne journée. bizzzz)

    12
    Samedi 15 Octobre 2011 à 06:09
    Philippe D

    Je ne connais pas mais je ne vais pas trop chercher à connaitre. Ma PAL est suffisamment haute.

    Passe un bon weekend.

    13
    Lundi 17 Octobre 2011 à 00:14
    Pichenette

    Titres très bien trouvés! A l'occas...

    14
    Agnès
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 10:47
    Agnès

    Et hop dans mon répertoire, ton résumé m'a donné l'envie de le lire, et un de plus!! je pense finir ma vie dans un cloître pour pouvoir lire tous les livres que j'ai noté

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :