• **Les mots du passé ** de J-M DENIS

     Voulant un peu changer de mes polars bien-aimés j'ai porté mon choix sur le roman qui a remporté le prix Femme Actuelle.

    J'avoue m'être dit, au départ, que l'histoire n'était jamais qu'une de plus ayant pour cadre la seconde guerre mondiale.

    J'avais compté sans le talent de l'auteur pour qui les mots du passé sont le premier livre.C'est un pavé de 700 pages que j'ai dévoré en 3 jours.

    Août 2003 , la canicule.Nina, étudiante en histoire , a rendez vous avec un professeur qui la suivra pour son mémoire.Arrivée sur le lieu de rendez vous elle ne peut que constater abec effroi que celui ci vient de suicider.

    Louis et son fils Simon partent faire une ballade en bateau depuis La Rochelle.A peine en mer ils doivent faire demi tour car Pierre , le père de Louis, octogénaire, lui demande de venir le rejoindre le plus vite possible.

    Louis qui n'a eu jusque là que des relations un peu distantes avec son père voit là un moyen de se rapprocher.

    Et les voilà partis pour la maison familiale à Jansallières située dans le Massif Central.Afin que Louis comprenne pourquoi ils doivent se rendre là bas (alors que la maison était vendue depuis longtemps, du moins le croyait il) Pierre entame pendant le voyage un long récit.

    Nous voilà plongés dans la France de 1939.Une grosse partie du roman se déroulera pendant cette période sombre de notre Histoire ,de temps à autre entrecoupée par le temps présent.

    Nous ferons la connaissance de Marcel, le meilleur ami de Pierre, communiste.Ensemble , leur rêve de jeunes hommes est de participer aux Six jours du Veld'hiv' et ils s'entrainent durement pour décrocher une bonne place.

    Puis ce sera Missak ,un relieur de livres qui lui apprendra ce beau métier.Sarah, jeune Juive dont il tombera amoureux et avec laquelle il aura un enfant,Le Bourru, fournisseur de peaux et tant d'autres figures importantes pour cette période de 39/ 45.

    Progressivement la guerre empiète sur la jeunesse de ces êtres et leur fera prendre des positions qu'ils étaient bien loin d'imaginer.

    Le passé mouvementé de Pierre aura des répercussions à la fois sur son avenir et le présent.

    Je me suis laissée complètement embarquer par le style de Jean-Michel Denis qui a fait quelques recherches concernant l'Occupation , sans jamais tomber dans le pathos même si les évènements décrits sont parfois durs.

    L'histoire est un vrai  page -turner (si vous voulez en savoir plus sur cette expression, cliquez sur le lien qui vous emmènera sur un excellent article de Pichenette),le suspense est constamment mené sans faiblesses jusqu'à la toute dernière phrase.On comprend pourquoi le livre a démarré par un suicide, la boucle est bouclée.Construction romanesque sans faille,que demander de plus à un premier roman, sinon ..un deuxième?

    La grande question posée par ce livre et qui peut apporter de la profondeur aux propos, est de savoir s'il ne vaut pas mieux laisser le passé ,ne pas chercher à répondre à tout prix aux questions sans réponse.

    Pas de doute, un excellent roman de l'été.  


    « photoLes anges »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Juin 2012 à 14:25
    Alex-Mot-à-Mots

    Voilà qui pourrait bien, moi aussi, me changer des polars.

    2
    Lundi 11 Juin 2012 à 21:49
    nadia-vraie

    Bonjour Pyrausta,

    Je suis contente de t'avoir fait rire.

    Tu lis beaucoup? Moi, très peu car mes yeux ne me le permettent pas.je peux lire mais pas trop longtemps car ce n,est que le soir que je peux le faire.je lis beaucoup de revues.

    À bientôt et un gros merci pour tes visites.

    3
    Mercredi 13 Juin 2012 à 15:04
    Le Papou

    Pyrausta, Pyrausta,

    Je n'y arrive plus...si toi aussi tu t'y mets je vais avoir de la lecture que je lirai seulement rendu au ciel ou sous terre. lol

     

    le Papou

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :