• Soseki :Haikus

    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit Natsumé Sôseki (pour le fan de  l'écriture japonaise,complexe puisqu'il existe en réalité 3 formes d'écritures,provenant  du ...Chinois!!!  夏目漱 (littéralement : « se rincer la bouche avec une pierre » Heu... pour nous peut être pas tres poétique lol mais avec la signification réelle de "quelqu'un d'obstiné,ne voulant pas reconnaitre ses erreurs ,quitte à inventer des arguments tirés par les cheveux". ) est né en 1867 sous l'ere Meiji,ère de modernisation du Japon, et mort en 1916 d'un ulcère à l'estomac.

     

    Natsumé est son patronyme et Sôseki son prénom,mais c'est sous son prénom qu'il est le plus souvent désigné, prénom qui est, du reste, à la manière classique un pseudonyme. Spécialisé en littérature anglaise, il commença à enseigner. De 1900 à 1903, il vécut en Angleterre et fut fortement imprégné de la culture occidentale.Puis il retourna dans son pays pour enseigner la littérature anglaise.

    Le succès de son roman "Je suis un chat" Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit  paru en 1905 .(A mettre sur ma PAL qui s'alourdit de plus en plus...) puis de" Botchan" (itou que pour le précédent) en 1906 sont deux de ses plus grands succès( Le mangaka Jirō Taniguchi  évoque longuement le Japon de l'ère Meiji avec la vie de Sōseki en fil conducteur dans sa saga Au temps de Botchan.( Et voilà encore un manga de Tanigushi que je n'ai  pas lu...Plusieurs tomes d'ailleurs..)  lui permit de se consacrer entièrement à la littérature.

     





    Mais ce n'est pas aujourd'hui le romancier qui m'intéresse.C'est le poète,l'auteur de près de 2500 haikus.




    Quand je l'ai découvert et feuilleté je n'ai pu m'empêcher de l'acheter tant l'aspect dû aux peintures et autres calligraphies réalisées par l'auteur lui même sont d'une subtilite  et d'un raffinement très grands ,comme le sont souvent les oeuvres chinoises ou japonaises.



     

     

     

     Sous mes yeux près de mon pinceau

        Une libellule rouge s'est posée


        Quelle âme accompagnait elle?


    « Jiro TanigushiPaco Ibanez »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 10 Juin 2010 à 09:04
    mamazerty

    je suis d'autant plus sensible à ces bulles de poésie que chez moi rien de concis, que de l'accumulation....

    2
    Jeudi 10 Juin 2010 à 16:03
    Pichenette

    Ca a l'air superbe de beauté et de poésie...

    3
    Jeudi 10 Juin 2010 à 18:37
    LADY MARIANNE

    bonsoir Pyrostha

    j'adore les KAIKU mais dur dur - il faut être trés poétique !
    des artistes !!
    bises amicales Lady marianne

    4
    Jeudi 10 Juin 2010 à 19:42
    india

    Moi aussi je l'ai ! :-). Très bon billet sur cet homme et poète magnifique !

    5
    Jeudi 10 Juin 2010 à 20:44
    *.:。✿*Fleur de solei

    Je ne me suis pas encore penchée sur les haikus, ça va être l'occasion. Merci Pyrausta

    6
    Jeudi 10 Juin 2010 à 22:12
    Mimi des Plaisirs

    quel bonheur en perspective ce livre que tu présentes si joliment! Je crois que je vais me le faire offrir!

    7
    Vendredi 11 Juin 2010 à 05:12
    Amaryllis

    Beaucoup de délicatesse et d'élégance chez ce peuple qui, a contrario, peut être redoutable et cruel... comme leurs traditions côtoient la modernité

    8
    Dimanche 13 Juin 2010 à 20:27
    Zazimuth

    Un magnifique recueil !

    9
    Mardi 13 Juillet 2010 à 11:03
    krystelphil

    ohh

    "morte sur la terre

    c'est elle dans le ciel

    la grue resplendissante !!"

    merveilleux !!!!

    ça c'est du superbe haïku !!

    j'aimerai savoir en écrire

    ce livre a l'air vraiment très beau tant par l'écriture que par les graphismes.

    bises

    bonne journée

    christelle

    10
    Jeudi 3 Novembre 2011 à 17:19
    Asphodèle

    Ah mais tu faisais de beaux billets dis-moi ! Non pas que tu n'en fasses plus mais c'était plus fouillé... Tu vois pour en revenir à ce que je te disais chez moi, quand ils sont écrits directement en français la musicalité y est aussi. Par contre dans l'exemple que tu montres, c'est la traduction mais sans la règle des 5-7-5 et des trois lignes. Mais je trouve (plus je les relis) qu'il s'en dégage une puissance évocatrice incroyable en si peu de mots ! C'est, certes, un exercice de style mais il faut quand même un vrai talent poétique ! merci de m'avoir fait découvrir ce beau billet ! Il faudra que je t'envoie ton prénom calligraphié (par mes mimines) et remis en chinois avec un sens.

    Pour le japonais tu as trois écritures : le hiragana : alphabet typiquement japonais, le katakana : alphabet créé pour les mots d'influence étrangère, ex. : neku-ta-i pour neck-tie (cravate en anglais) et enfin les kanji, les caractères chinois. L'écriture de tous les jours est un mélange de tout ça ! J'ai fait du chinois pendant 5 ans (et un an de japonais), je peux te dire que ça te façonne la mémoire à vie !

    11
    Corinne
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 10:51
    Corinne

    la lecture de tes posts est un pur bonheur car elle reflète ta sensibilité et ton intelligence

    gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :