• **Un traître à notre goût** de John Le Carré

     Je n'avais pas lu de John Le Carré depuis La Constance du Jardinier que j'avais adoré,le roman d'espionnage n'étant pas ma tasse de thé.

    Babélio m'a proposé de découvrir dans sa Masse Critique ce roman et je n'ai pas hésité,me rappelant les délices que m'avait procuré cette "Constance".

    Je dois dire que là encore je n'ai pas été déçue.23 ème roman de cet auteur toujours aussi fringant de presque 80 ans, on assiste à un immense coup de colère contre le pouvoir qui s'acoquine avec la Mafia,les économies parallèles tout ça à travers le personnage d'Hector,espion qui se dresse contre sa hiérarchie.

    Tout démarre par un match de tennis opposant un jeune professeur anglais de littérature Perry,en voyage avec sa femme Gail,jeune avocate réputée, sur l'ile d'Antigua ,Perry ,un homme en pleine crise existentielle et qui a refusé un poste permanent dans son collège ,alpiniste chevronné ,bardé de diplômes, excellent joueur de tennis et admirateur de Federer,et Dima,un Russe tonitruant,à la carrure imposante,flanqué d'une famille un peu excentrique : une femme qui parle rarement,des jumeaux surdoués,deux petites filles et une adolescente extrêmement jolie.Ce Russe flamboyant,au tempérament diamétralement opposé à celui de Perry ,est en réalité un mafieux Russe ,ex bagnard de la Kolyma (dont une maxime disait: Kolyma, Kolyma, Ô planète enchantée / l'hiver a douze mois,tout le reste c'est l'été) et milliardaire spécialisé dans le blanchiment d'argent.

    Il a jeté son dévolu sur Perry pour qu'il lui serve d'intermédiaire avec les services secrets anglais.Il trahira la Mafia Russe en révélant tout ce qu'il sait en échange de l'accueil en Angleterre et la promesse de faire entrer dans des écoles prestigieuses les enfants qui l'accompagnent.

    Nous assistons donc à l'entrée en scène de divers acteurs des services secrets.Négociations sur négociations,révélations de Dima,hésitations  des hautes instances et pendant ce temps là nous découvrons toutes les facettes humaines des protagonistes.

    Et c'est celà qui m'a plu.Nous ne sommes plus uniquement dans un épisode de guerre froide,nous devenons spectateurs des sentiments qui animent les divers personnages.

    Peur de Perry qui ne connait rien à ces manoeuvres souterraines mais qui accepte,fasciné malgré lui par la personnalité de Dima,de servir d'intermédiaire,peur de Gail ,embarquée dans cette aventure parce que les enfants ,en souffrances émotionnelles, semblent avoir besoin d'elle. Peur de Dima qui devant toutes les difficultés,les atermoiements des services secrets,craint pour sa vie, ses anciens amis pouvant découvrir sa trahison.Il faudrait donc faire le plus vite possible pour organiser son arrivée en Angleterre et sa protection.

    Et puis toutes ces embrouilles,cette collusion entre gouvernement et mafia qui suscitent la colère d'un des membres importants de ces services mais qui pâtira de cette révolte.

    Nous sommes donc au coeur des réactions humaines ,nous ne sommes pas dans l'univers gadgetisé et creux de James Bond.Nous nous prenons d'amitié pour un homme d'une moralité plus que douteuse et nous sommes conquis par ce petit couple d'Anglais qui n'a rien à faire dans cette histoire qui les dépasse.Chaque personnage est décrit soigneusement,ils ont tous une épaisseur,aucun n'est laissé pour compte.

    La fin du roman laisse une image pesante (je ne peux en dire plus) avec un goût amer.

    Merci à Babelio et les éditions Points pour cette découverte.

    « Flocon...la fin d'une histoire**Si tendre si proche**de J.NADAL »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 10 Avril 2012 à 12:56
    canelle56

    C'est un auteur que j'aime beaucoup ..je crois en avoir lu beaucoup ..

    Bises Pyrausta

    2
    Mardi 10 Avril 2012 à 14:00
    gridou

    Je suis en cours de lecture (environ la moitié), je repasse lire ton article dans quelques jours !!

    3
    Mardi 10 Avril 2012 à 14:16
    Oncle Paul

    Bonjour Pyrausta

    Je l'ai également sur ma table de nuit mais je me le réserve pour dans quelques jours, quand le livre sera sur les étals des libraires. A bientôt donc et en attendant je te souhaite d'autres bonnes lectures

    Amitiés

    Paul

    4
    Mardi 10 Avril 2012 à 14:32
    Frieda

    Bonjour

    A lire après cette présentation

    Bonne journée

    Frieda

    5
    Mardi 10 Avril 2012 à 15:28
    Richard

    Je n'aime pas beaucoup les romans d'espionnage. J'ai tenté plusieurs fois une lecture des immenses pavés de John Le Carré et je n'ai jamais pu réussir à en terminer un ...

    Suis-je trop nul pour ce genre ?? Est-ce trop complexe pour moi ? Trop léché ??

    Merci pour cette belle chronique !!

    6
    Mardi 10 Avril 2012 à 20:53
    adamante

    Lire et relire, il y a des auteurs dont on ne se lasse pas, là je suis avec Upfield, un délice.

    7
    Mercredi 11 Avril 2012 à 11:53
    adamante

    Son premier livre je crois est  "l'homme des deux tribus", personnellement je les ai lus dans le plus parfait désordre et je les relis ainsi. Mais est-ce un exemple à suivre ?

    J'ai fait un article sur un de ses livres ici :

    http://www.adamante-images-et-reves.com/article-napoleon-bonaparte-heros-et-fier-de-l-etre-99993175.html

    8
    Jeudi 12 Avril 2012 à 20:06
    Philippe D

    Encore un auteur que je n'ai pas encore découvert.

    9
    Vendredi 13 Avril 2012 à 15:49
    chemin de tables

    je n'ai jamais rien lu de cet auteur, mais on devrai t'embaucher pour sa promo les ventes exploseraient tellement ta présentation est super

    je ne pense pas que j'aimerais ce livre , je n'ai pas la culture necessaire des domaines complexes qu'il vaut mieux matriser avent de le commencer ....

    bon WE, bisous

    patricia

    10
    Lundi 16 Avril 2012 à 22:13
    gridou

    Bon bah finalement, après lecture, je suis beaucoup moins enthousiaste que toi. Je n'ai pas réussi à ressentir de sympathie pour les personnages ( seulement pour Hector et Luke, qui ont une histoire intéressantes...). Les autres non. D'ailleurs je n'ai pas compris l'attachement que le couple anglais ressentait pour la famille russe. tout le long je me suis demandée "mais pourquoi ils font ça???" . Et je me suis un peu noyée dans les détails techniques des magouilles financières aussi...

    11
    Mardi 17 Avril 2012 à 11:39
    pichenette

    J'ai lu un seul livre de John le Carré. Et il m'a tellement ennuyée (un comble pour un roman d'espionnage!) que je n'ai aucune envie de recommencer! Malgré tes talents de persuasion!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :